RITE DE PASSAGE – Porte 1 : Le Devoir

RITE DE PASSAGE – Porte 1 : Le Devoir

Article d’origine publié sur Pulse (cliquez ci-dessus)

 

 

Hommage à Paolo, un clochard de mon quartier.

 

Cher Paolo,

Je suis venue habiter dans ton quartier il y a 6 ans. On m’a dit que toi, tu y étais arrivé 2 ans avant moi.

Je n’ai jamais parlé avec toi. Mais je t’ai vu, regardé et côtoyé tous les jours.

Tu étais présent à ta façon, et tout le quartier semblait prendre soin de toi, chacun à sa façon. Tu ne demandais jamais rien à personne. Tout le monde t’entretenait de son propre chef.

Ton parfum original n’invitait pas à une proximité facile, ton style vestimentaire était fait en lambeaux gris. Ton corps était abîmé, fatigué. Ton esprit était ailleurs, tu parlais souvent avec des êtres invisibles.

Mais dans ton regard, constitué de deux yeux floutés par une maladie, dont un complètement déchiré, je voyais une lueur de pure bonté.

J’ai souvent détourné mes yeux quand tu me regardais avec insistance. Je ne suis jamais aller te donner quelque chose. Je ne voulais pas te donner de l’alcool car tu buvais, et tu ne mangeais presque rien. Tu ne m’as jamais adressé la parole, moi non plus. Mais on s’est regardé, beaucoup, et tu m’as parfois souri.

L’unique fois où on s’est parlé, c’était il y a un mois. Tu étais assis, tu m’as regardé et tu as regardé ma fille. Tu nous as souri pleinement et tu nous as dit : « Bonjour! ». Ma fille et moi t’avons répondu spontanément : »Bonjour! ». Notre unique et vrai échange a eu lieu 6 ans après notre rencontre.

Je m’étais dit que c’est curieux que tu nous parlais enfin après 6 ans. Peut-être t’adressais-tu aux anges qui nous entouraient… parce que tu es décédé aujourd’hui.

Tu es parti 2 jours avant que nous quittions aussi ce quartier définitivement, comme si tu ne pouvais pas rester ici après notre départ…

J’ai prié pour toi dès que je l’ai su.

Je voulais te dire que je suis triste et heureuse pour toi. Heureuse parce que tu es parti avant le dur hiver dehors.

Et triste parce que je n’ai pas pu te dire Merci.

Merci pour avoir été ma boussole de conscience au quotidien.

Merci pour m’avoir appris que j’avais encore des petites zones d’indifférence en moi, un complexe de supériorité comme si ce qui t’est arrivé n’allait jamais m’arriver.

Merci de m’avoir appris que je n’étais pas encore entièrement dans l’amour inconditionnel.

Merci de m’avoir montré que ce que je ne pouvais accepter chez toi n’était que des aspects de moi-même que je n’aime pas.

Merci de m’avoir appris que j’avais encore quelques dernières limites opposées à l’amour, des restes d’intolérance, et de l’embarras devant les destins comme le tien, comme si j’étais toute puissante et que je pouvais prétendre à créer un monde sans toi et sans les personnes comme toi.

J’essaie d’imaginer quel genre de jeune homme tu as été.

Tu as été forcément un beau bébé tout neuf qui sentait bon, et qui avait les yeux pétillants.

Tu as été forcément, même un peu, un enfant qui a joué et ri avec les autres.

Tu as sûrement été un adolescent aux yeux brillants et plein de rêves.

Tu as peut-être été un ingénieur ou un business man. Ou bien, un agriculteur, un homme de foi, ou un artiste comme moi.

Tu avais peut-être des enfants, une maison, une vie avec des plaisirs et des peines d’un quotidien ordinaire.

Ce n’est pas parce que je t’ai connu en tant que clochard que je ne respecte pas ta vie et ta mort. Tu n’avais pas honte d’être toi jusqu’au bout. Et rien que pour cet amour que tu as porté à toi-même, je te dis Bravo.

Et merci d’avoir montré à tout ton entourage et à moi, ce Chemin de l’Amour de soi à ce degré là. La preuve, tu as réuni autour de toi les gens de ton quartier, issues de toutes les religions, de toutes les ethnies, et ils se sont occupés de toi.

Là où tu as rendu ton dernier souffle, les gens ont posé des roses et un mot. Et moi, je te rends cet hommage. Quelle belle sortie de scène pour le rôle de clochard que ton âme a joué à la fin.

Bravo et au-revoir Paolo. Bon voyage!

No Yon GRIMBERT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *